Mon expérience : Free my boobies !

Depuis quelques années on assiste à un essor du mouvement « free the nipple » notamment sur Instagram. J’en suis d’ailleurs adepte depuis cet été. Mais arrêter le soutien-gorge du jour au lendemain c’est plus compliqué qu’il n’y paraît. Je suis là pour vous raconter mon expérience au quotidien avec le « no bra ».

I. Mais le « no bra » késako ?

Comme son nom l’indique, c’est le fait de ne plus porter de soutien-gorge soit pour des raisons de santé, d’esthétique, de confort, d’envie etc. C’est un retour aux sources si vous préférez, vivre avec les seins libérés comme j’ai pu entendre dire.

II. Des études pour, des études contre.

Si on se renseigne un peu sur Internet, vous pouvez retrouver moult sites vous proposant des études sur le bienfaits de ne pas porter de soutif, ou sur les bienfaits de porter un soutien-gorge blablabla.

Je vous conseille de ne pas prendre ces informations trop à cœur et d’y croire dur comme fer. Ces études ne sont pas forcément sérieuses, et si je le souhaitais moi aussi je pourrai en réaliser une.

Mais les éléments qui reviennent le plus souvent en faveur du « no bra » sont :

– Ne pas en porter permettrait à la poitrine de se maintenir par elle même, donc de tendre les tissus. Alors que le soutien-gorge a pour effet de maintenir vos seins, les tissus de détendent donc et perdre de l’élasticité.

– le soutif est un moyen pour rentrer dans des cases dictées par la société.

– Sensation de liberté, peau + douce.

– Seins plus fermes (pour le coup vu qu’on sollicite les tissus « forcément » c’est plus ferme).

– Les soutifs sont un facteur du cancer du sein : ils compresseraient le sein et empêcheraient la circulation du liquide lymphatique.

Les éléments en faveur du soutif sont :

– Ne pas porter de soutif ça fait tomber les seins « tu vas ressembler aux femmes africaines avec leur seins au nombril ».

Après honnêtement je ne trouve pas forcément de bénéfice à en porter…

III. Mon expérience au quotidien, mes alternatives.

Mon histoire avec le soutien-gorge.

Depuis le milieu sixième je porte un soutif pour faire comme les autres filles, alors que, concrètement je n’en avais ABSOLUMENT pas besoin. Donc pendant un peu plus de 6 ans j’ai porté non stop un soutif. Oui non stop, c’est-à-dire même la nuit. Par flemme de l’enlever, par flemme de le remettre le lendemain matin, ou parce que j’aimais bien dormir avec je ne sais plus trop.

Comme une bonne partie des filles, le réflexe que j’avais en rentrant de l’école était de l’enlever directement pour me sentir libre. Enfin bref.

La libération.

Est venu cette année, avec l’explosion des filles qui n’en mettaient plus, l’idée de pourquoi pas moi, pourquoi ne pas tester et me faire mon propre avis. Ce que j’ai fait, c’est que j’ai commencé à ne plus en mettre chez moi. Le weekend entier je n’en portais plus. Au début c’est pas trop agréable, ça tiraille un peu etc. Puis pour faire du sport, c’était IMPENSABLE ! Pendant les vacances je n’en mettais plus non plus.

Puis cet été a été le vrai déclic. J’ai fait pendant une après-midi du topless avec une amie sur la plage. Déjà j’en avais marre des marques de bronzage bien dégueulasse sur le dos et la poitrine. Ensuite, concrètement j’adore la sensation d’aller dans l’eau fraîche (eau de la piscine ou de la mer) sans soutien-gorge. C’est tellement agréable. Alors certes ma sœur m’a dit que les pompiers qui servent de maître nageurs auraient regardé, mais moi j’étais en train de comater sur le sable donc on s’en fou, puis ce sont pas les premiers ni les derniers seins qu’ils verront.

On continue sur la même lignée, j’ai acheté un body blanc, lacé au niveau des seins (il y a une photo sur mon Instagram). C’est vraiment moche de mettre un soutien-gorge gorge dessous, alors j’en ai pas mis. C’était le festival d’Avignon, j’étais avec mon body blanc sans soutif dessous. Alors là j’ai observé le regard des gens, et j’ai pas l’impression qu’ils ont remarqué. Sauf pour une femme je pense qui a regardé avec insistance mes seins, mais que pensait-elle ?

Enfin bref. Là a commencé le fait de passer les vacances sans soutien-gorge. Si je me rappelle bien, j’ai passé les ¾ des vacances sans. Est-ce que j’en suis sortie traumatisée ? Non. J’ai même passé ma rentrée des classes sans maquillage, sans soutien-gorge. Alors bien-sûr sous un tshirt blanc j’en mets un, parce que je suis pas là pour exhiber mes seins. Pareil quand c’est un top plutôt serré je mets quelque chose. Mais croyez moi, sous un pull hahahaha, je n’ai rien (pas de tshirt, pas de soutif). Jusqu’à présent aucune des filles avec qui je reste à l’IUT l’avait remarqué jusqu’à que je leur dise.

Et si…ça pointe ?

C’est normal. Alors quand je sens qu’il fait un peu froid ou n’importe, soit je me débrouille pour mettre ma veste devant, pour mettre mes coudes ou sinon eh bien.. tant pis. Les mecs aussi pointent, on en fait pas un drame.

Au niveau du sport ?

Je fais du sport sans soutif. Je fais du vélo sans rien, je fais de la course sans rien. Je marche vite sans rien. Je n’ai plus aucune douleur.

Alors après, je fais du fitness dans mon appartement. Je mets un legging ou un short avec une brassière c’est ma tenue de sport. Mais il m’est déjà arrivé d’en faire sans la brassière, juste en t-shirt. Au début ça fait mal, maintenant on ne sent plus rien hormis vos seins qui bougent dans tous les sens hahaha !

Que cela m’a-t-il apporté ?

En plus d’un confort extra, de ne plus avoir de traces de bretelles ou quoique ce soit, mentalement il y a eu des changements. Je ne fais plus vraiment attention au regard des gens. S’ils sont fermés d’esprit ou quoique ce soit, tant pis pour eux. Mon confort avant le leur.

Puis surtout, j’aime mes seins. C’est con à dire, mais quand je portais des soutien-gorge, c’était souvent push-up ET rembourré parce que je trouvais mes seins trop petits, pas rond, pas si, pas cela. Puis quand vous enlevez le soutien-gorge c’est comme le maquillage, vous êtes confronté à la réalité. Maintenant je vois mes seins tous les jours comme ça : dans leur position naturelle, et finalement je les aime bien. Je les trouve du coup un peu plus gros, et je me trouve un peu plus mince.

Aujourd’hui, je vais environ 3jours sur 5 à l’école sans soutien-gorge. Parfois c’est 5j/5 parfois un peu moins.

Des alternatives.

Si vous ne pouvez pas vous passer d’un soutif je vous conseille plusieurs choses.

Tout d’abord, le système de bandeau. J’en ai un que j’ai shoppé chez Jennyfer il y a quelques années. Il me sert beaucoup lorsque je mets un top très évasé sous les bras.

Ensuite les soutifs sans armatures, j’en ai un qui est magnifiquuuuuue ! Rose tout en dentelle. C’est super sexy, et agréable à mettre. C’est une bonne alternative au soutif avec baleine.

Lien de ce soutien-gorge.

Enfin, les brassières. Les brassières de sport par exemple, elles sont super confortables et font le même job.

IV. Des sites, vidéos Youtube fort intéressantes sur ce sujet que je vous conseille.

La page Facebook « Sans-Soutif no bra ».

Site « free the boobies » (très intéressant!) 

Témoignages de femmes sans soutif.

La carologie – dans ma tête : adios soutien-gorge !

Le corps la maison l’esprit Laetitia – Ma vie sans tétés ni soutifs

Pink Verita – Adieu soutien-gorge (c’est une vidéo « contre » ce mouvement) 

Florennce99 – Pourquoi je ne porte plus de brassières (c’est une jeune femme avec des formes j’entends par là avec de gros seins)

Raw Alignment – Why i don’t wear a bra (vidéo anglaise – mais compréhensible pour ceux qui ne sont pas bilingues)

Sidjie – [GTK n°9] – Pourquoi je ne mets plus de soutien-gorge

Si vous aussi vous avez testé ce mode de vie : sans soutif, faites moi part de vos expériences en commentaire, j’ai hâte de lire ça !

Publicités

19 réflexions sur “Mon expérience : Free my boobies !

  1. lessen-ciel.com dit :

    A une époque, on se baladait sur la plage seins nus et on se baignait ainsi mais juste ATTENTION au danger du soleil …. MAIS quel plaisir d’être libre sous ces vêtements également… bel après midi. Bises.

    • adviceofbeauty dit :

      Oui le soleil est déjà néfaste de base.. c’est pour ça que je mets de la crème solaire dessus!! en plus il faut penser à hydrater cette partie du corps (ce qu’on ne fait jamais en général..)
      Bon après midi, aussi!

  2. tati dit :

    moi aussi je suis comme toi, no bra depuis près de deux ans maintenant je crois!! aha j’en ai fais un article, il y a pas longtemps si tu veux checker 😉
    après le topless sur la plage vraiment bravo, j’en suis pas encore là, moi mais wow, impressionnant!!! (un jour peut-être)
    xxx

    • adviceofbeauty dit :

      coucou, ahh j’irai voir ça dans la soirée!!
      Et tu n’en mets jamais? ou comme moi il t’arrive d’en mettre (tshirt blanc, ou rendez-vous plus « pro » etc)?
      Le topless c’est vraiment à tester je pense!! Après je l’ai fait quand j’étais avec une amie et ma soeur, en famille j’y arriverai pas pour le moment! Sauf quand je suis à la piscine de mes grands-parents avec ma grand mère qui fait du topless. Mais y’a toujours une gêne de ma part..
      Bisous!

      • tati dit :

        je mets des brassière en dentelle parfois et des fois je fais des folies et pour une certaine raison j’ai envie de mettre un vrai soutif (mais je suis tellement plus habituée que ça me fait mal……) hahah il faut que je teste un jour!!

  3. peggyvanderhispallie dit :

    salut il m’arrive de pas porter a la maison sous mes vetement et en vacances j’ose faire du seins nu je connait personnes mdr mais avec les enfants c’est parfois délicat, je travaille dans le tourisme et nous avons un sauna et la c’est compliquer les belges aiment le nu et les français sont pudique et n’aime pas et puis il faut avouer qu’il y a des fois des gens tarrée qui viennent pour matter les autres beurk alors je suis mitiger et entre les deux mdr
    bonne soirée

    • adviceofbeauty dit :

      Hey, avec les enfants je comprends c’est plus délicat..
      C’est dingue comme les mentalités sont complètement différentes d’un pays à l’autre quand même!!
      Oui hahaha y’a des gens plus pervers que d’autres malheureusement sur ce coup là
      Bonne soirée!

  4. anoushapati dit :

    C’est sympa de lire un article là-dessus ! J’essaie d’en mettre le moins possible depuis l’été dernier. Je n’en ai pas besoin non plus, je ne suis pas du tout fan de lingerie, ça coûte cher, je trouve jamais ce que je veux… Et comme tu dis, on se sent tellement plus libres sans ! Par contre, c’est vrai que si mon haut est trop décolleté, là je n’ose pas !

    • adviceofbeauty dit :

      Oui quand c’est décolleté je suis plus réticente, ou quand mon top est transparent j’ai plus de mal. après la lingerie je trouve ça excessivement cher pour ce que c’est..

  5. Sandra dit :

    Ton article est au top du top ! Par contre, tu dis que lorsque l’on a une forte pointrine, il faut en mettre un. Mais à partir de quelle taille ? Et puis pourquoi ? Ça serait que tu fasses une suite à ce niveau ça m’intéresse bcp ! Bises ❤

    • adviceofbeauty dit :

      Je viens de relire mon article, et là je me demande pourquoi j’ai dit ça? Il me semble que j’avais lu des témoignages de femmes ayant de grosses poitrines qui leur fallait un soutien-gorge pour soutenir leurs seins sinon ça faisait trop mal.. Je pense que je vais enlever cette phrase car je n’en vois pas l’utilité aujourd’hui d’avoir dit ça!
      Pourquoi pas, faire une suite à cet article parlant des gros seins et des soutien-gorge, mais moi même n’ayant pas une grosse poitrine je ne vois pas trop quoi dire vu que ça ne me concerne pas..
      Je te tiens au jus❤

  6. Heolvalentine dit :

    No bra ici depuis 4 ans à peu près… Par flemme, et parce que les marques ont bien du mal à comprendre que les petites poitrines ne veulent pas forcément du push-up + du DOUBLE rembourrage (si bien que tu te demandes déjà combien le peu que tu ais puisse encore entrer là dedans…).

    Et puis en cas d’occasion importante, un débardeur sous la chemise ou le top et hop c’est joué !

    Puis ça a un effet indéniable : le boost de confiance en soi aussi 😉

    • adviceofbeauty dit :

      Oui les marques avaient (selon moi) beaucoup de mal à comprendre ça. Trouver un soutien gorge sans rembourrage devenait mission impossible! Mais depuis la mode des sous vêtements en dentelle, il n’y a plus aucun rembourrage!

      Personnellement j’ai acheté des caches tétons, mais j’ai l’impression que ça se voit sous un col roulé donc j’essaie de trouver d’autres alternatives…

      Ah ça c’est sûr!! Je me suis beaucoup beaucoup beaucouuuup plus acceptée, quand j’ai supprimé cet élément de mon placard!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s