Les écarteurs : mon expérience. VOL 1.

Vous ne le savez sûrement pas, mais j’ai un écarteur à l’oreille gauche depuis avril 2015. Ce post n’intéressera que certaines d’entre vous mais c’est un article qui me plaisait beaucoup à faire. Comment j’ai fait ? Est-ce que ça fait mal ? Jusqu’où veux-tu aller ? Je vous réponds de suite !

Cet article sera découpé en deux « volumes » puisque je veux aller jusqu’au 8mm et je suis à la moitié. Pour éviter un article super long je découpe en deux.

Pourquoi j’ai voulu mettre un écarteur ?

Parce que j’en avais envie tout simplement. Je trouve ça très joli quand ce n’est pas trop gros. Puis c’est pas tout le monde qui en a un (même petit). Ma mère ne voulait pas « parce que ça fait moche, ça se rebouche pas, quand tu seras vieille blablabla… ». Alors maman, ça se rebouche pas au delà de 10mm (soit 1cm), quand je serais vieille ce sera tant pis pour moi, et je trouve ça beau. J’ai acheté un cône en 2mm directement je ne suis pas passé par le 1,2mm ou le 1,6 parce que j’avais pas envie de payer pour 30 000 fois. En plus de cela, j’ai une amie qui m’en a prêté un (une spirale, c’est plus simple pour agrandir le trou doucement). Je l’ai acheté sans que ma mère le sache, puis elle ne le remarquerai jamais. D’ailleurs c’est moi qui lui ai dit vers juin je crois.

Comment j’ai fait ?

Pour la première fois : j’ai passé le cône dans le trou d’oreille doucement et tranquillement. Mais il y a de meilleures techniques, je vous les donne après.

Est-ce que ça fait mal ?

Tout dépend des personnes, de leur seuil de douleur j’ai envie de vous dire. Pour ma part, je sentais ma peau s’étirer, ça chauffait et picotait mais sans plus. Mis à part quand je suis passée en 4mm que là mon oreille me faisait mal même pour dormir.

A combien de mm veux-je me stopper ?

À l’heure où je veux parle je pense m’arrêter en 8mm ou 10mm, j’ai pris un écarteur en 10mm si jamais je veux passer le seuil, mais c’est ma limite après je trouve ça peut-être un peu gros puis l’oreille a plus de mal à se reboucher.

Quelques astuces pour faire passer un écarteur.

J’ai trouvé/testé quelques astuces pour agrandir son trou plus facilement, sans trop avoir mal :

Au lieu d’acheter un cône ou n’importe quoi d’autres, prenez une spirale. C’est-à-dire que ça va agrandir petit à petit le trou, il suffit de toucher le plug souvent en essayant de le pousser vers l’arrière.

L’eau chaude est très bonne pour détendre la peau, ce qui est un plus quand on veut justement l’écarter.

Donc prendre une douche avant d’agrandir le trou c’est une très bonne solution.

Prendre une crème hydratante et la faire pénétrer dans votre peau ainsi qu’autour du trou. Mettez-en sur l’écarteur, ça va servir de « lubrifiant » et faire passer sans faire trop mal. (si on lit cette phrase seule, ça peut avoir une connotation très…)

Enfin triturer son oreille est aussi une bonne solution. Cela permet de chauffer l’oreille, de détendre la peau et comme d’habitude cela a pour effet d’avoir moins mal.

Quels sont mes écarteurs :

Ici, l’écarteur en 3mm.

La plupart proviennent de chez Crazy Factory (site que j’apprécie fortement de part leurs prix, la qualité et leur rapidité).

Combien de temps as-tu laisser entre chaque nouveau mm ?

J’ai donc commencé en avril 2015 avec un 2mm. C’est plutôt bien passé.

Ensuite, septembre 2015, je passe en 3mm avec une spirale. Là encore ça c’est bien passé, cette fois ça a fait un peu plus mal pour agrandir mais rien de difficile.

Sauf que j’ai voulu aller un peu vite, en voyant qu’en une semaine les 3mm sont bien passés, pourquoi pas aller directement aux 4mm. Bizarrement, je trouvais que la différence entre les 3 et 4mm était très flagrante, j’y suis allée doucement. Mais pas assez visiblement.

En cours, je me suis mise à toucher mon oreille et j’ai vu une sorte de croûte. J’enlève de suite la spirale et là je saignais du trou d’oreille. Mince ! Je n’ai pas remis l’écarteur et j’ai attendu que ça cicatrise un peu. Malheureusement, mon trou commençait à se reboucher à vue d’œil (car malgré tout, on voit la différence d’un trou normal à un 3mm). Donc ça, ça s’est passé le mardi, et le vendredi soir j’ai décidé de remettre une boucle d’oreille pour éviter que mon trou ne se rebouche complètement. J’ai eu un peu de mal à la mettre. Là j’attends encore une semaine, et je vais voir comment ça évolue pour recommencer…

Du coup nous sommes le dimanche 20 septembre et j’ai repassé mon cône en 2mm d’ici une ou deux semaines je repasserai en 3mm.

Petit udpate : nous sommes le 20 octobre pile un mois après. Je suis repassée en 4mm début octobre et tout va bien. J’ai passé la moitié de la spirale le soir, et je l’ai gardé toute la nuit, ensuite le matin ça passait tout seul.

Je trouve déjà cet article long, au moment où je l’écris j’hésite à le poster. Je pense que l’on se retrouve d’ici 5/6 mois environ pour vous dire où j’en suis avec mes 4mm actuels… Si vous avez des questions ou me faire partager votre expérience, tout se passe en commentaire ! Bisous.

Publicités

Une réflexion sur “Les écarteurs : mon expérience. VOL 1.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s