Carnet d’escale : excursion à Malte en février

Il y a un mois j’étais sous le soleil de Malte. Petite île de 300 et quelques km² située sous la Sicile en plein dans la Méditerranée. Je n’avais aucun cas prévu d’aller à Malte un jour. Jusqu’à ce que Ryanair fasse une promo où « Marseille – Malte ; 9,98€ »… Je vous présente mon premier « carnet d’escale » direction Malte !

Le vendredi 8 février dernier je m’envolais de Marseille pour passer 3 petits jours sur l’île maltaise. Sans plan précis, c’était clairement un weekend détente où nous ne nous presserions pas pour visiter le pays de long en large.

Arrivées à 15 heures dans notre auberge de jeunesse située à Msida, nous nous installons vite fait et hop déjà dehors direction San Ġiljan. C’est LE lieu si vous souhaitez faire la fête avec notamment Paceville : je ne compte pas le nombre de bars, clubs de strip-tease, boîtes de nuit, hôtels etc. A partir de 23 heures le quartier est submergé de jeunes. « 24€ les 72 shooters » ; « 20€ les 60 shooters », « boîte de nuit avec entrée gratuite », « happy hour : un cocktail acheté = un offert »…

_ Voyager c'est cher_ (2)_ Voyager c'est cher_

IMG_1920

 

 

Nous prenons le ferry pour rejoindre la capitale. Première remarque : la ville est décorée. Mais pour quelle raison ? En se baladant nous avions bien compris qu’il s’agissait d’une fête religieuse. Et en effet : « Il-Festa tan-Nawfraġju ta’ San Pawl » ou autrement dit la fête du naufrage de saint Paul. Le 10 février allait être férié.

 

 

 

Entre parcs, fontaine du Triton, églises, flâneries nous avons bien profité de cette journée. Le soleil fut au rendez-vous, nous avions l’impression d’être en plein mois de mai ou juin. 

IMG_1850

 

 

 

 

Monument à Sir Alexander Ball situé dans les jardins de Lower Barrakka. Ce parc est littéralement magnifique. Je crois qu’il fait partie des endroits que j’ai préféré !

 

 

 

 

_ Voyager c'est cher_ (1)

_ Voyager c'est cher_

Déjà dernière journée sur place. La veille nous avons réfléchi longtemps à ce que nous allions faire. Soit nous partions directement Sud-Ouest de Malte ou nous changions d’île. La deuxième option nous paraissait parfaite hormis les temps de trajet : plus d’une heure de bus pour rejoindre la pointe Nord du pays et environ 45 minutes de ferry pour rejoindre Gozo. Nous nous sommes levées à 7 heures afin d’arriver vers 10h sur place et d’avoir la journée pour profiter. Mais une fois là-bas, quelle fût notre surprise : pour rejoindre une des plus jolies plages de l’île, il faut marcher pendant 1 heure. Nous avons donc demandé à une locale quelle plage proche de nous peut être sympa. Et heureusement que nous avons fait ça…

Après avoir descendu tout un sentier et couper à travers champ, nous tombions sur une plage où il n’y a personne. Certes ce n’est pas du sable, mais tellement magnifique ! Et le clou du spectacle : en se baladant dans les rochers, je tombe nez à nez avec une « piscine naturelle » construire dans la roche en 1919.

IMG_2090

 

Ni une ni deux : on se met dedans. L’eau salée est fraîche, mais il fait beau et chaud (nous attraperons des coups de soleil). Je suis la plus courageuse des 3 et je me baigne entièrement – et je fais presque la maligne en faisant des longueurs-. C’était un très bel et surprenant après-midi !

Le soir nous reprenons le ferry puis le bus direction San Ġiljan pour boire un dernier (non deux derniers) cocktails dans le bar « Cuba Bistro » où je prends deux « El presidente ». Le weekend est passé à une vitesse incroyable mais j’ai savouré cette escapade sachant que les 2 prochains mois je ne pourrais plus voyager (travail oblige).

Le coup de gueule (quand même) : les regards extrêmement déplacés des hommes. Je n’ai littéralement jamais vu ça. A de nombreuses reprises je me suis énervée, j’ai été agressive et j’ai eu des gestes déplacés envers ces hommes qui nous regardaient avec (beaucoup TROP d’) insistance ou encore qui nous accostent comme si nous étions des bouts de viande. C’est risqué de répondre de cette manière et j’en étais bien consciente. Mais je ne peux pas laisser ce harcèlement de rue comme ça. Et rien que de l’écrire ça me met de nouveau en rogne !

Informations clés :

  • Où nous avons dormi ? Première nuit en auberge de jeunesse donc et les 2 autres nuits dans un airbnb où nous avions loué une chambre pour 3.
  • Comment s’est-on déplacées ? nos 3 moyens principaux : à pied, en taxi (car les Uber n’existent pas, et à 3 cela ne revenait pas excessivement cher), en bus (1,50€ le trajet).
  • Où manger ?Snack, pizza, restaurants… Vous trouvez facilement pour manger avec des prix plutôt abordables.

En bref : on m’avait prévenue : aller à Malte pour 3 ou 4 jours était clairement insuffisant. Et c’est bel et bien le cas. Je pense pour profiter réellement de l’île, 15 jours sont au minimum obligatoire (surtout si vous souhaitez aller sur les 2 îles proches que sont Comino et Gozo).

N’empêche que j’ai adoré ce pays, et j’y retournerai avec grand plaisir si l’occasion se présente !

1200px-Location_Gozo_Malta.svg

6 réflexions sur “Carnet d’escale : excursion à Malte en février

    • adviceofbeauty dit :

      Ah oui c’est vraiment une très jolie destination où passer au moins 10 jours! Allez-y en hors saison quand les prix restent abordables, car sinon ça monte très vite en flèche!!
      Des bisous! ❤

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s