« Voyager c’est cher » : mes tips et astuces pour voyager quand on est fauchés ! – PARTIE 2

La voici : la seconde partie de « comment voyager moins cher ». Nous nous attarderons sur l’alimentation, le transport et les activités. Ce sont des pôles très importants lors d’un voyage. Comment peut-on économiser là-dessus ?

Comment se nourrir sur place ?

Les aliments de base seront tes repas favoris.

Pâtes et riz sont en général les 2 éléments qui coûtent le moins cher pour manger. L’avantage d’être dans un airbnb ou une auberge de jeunesse : vous pouvez cuisiner vous-même.

Dans des pays où l’euro est plus faible qu’une autre monnaie (comme en UK par exemple), faites vos courses en France. Vous payerez moins cher vos aliments que dans le pays en question.

Exemple : je suis allée en Ecosse dernièrement. Afin d’économiser quelques centimes/euros, j’ai acheté nos paquets de pâtes ainsi que nos biscuits pour déjeuner en France. Sur place nous nous sommes rendues au Tesco pour acheter le pesto. Par ailleurs, privilégier les magasins type « Lidl », c’est ce que nous avons fait au Portugal et l’on peut manger pour 2€…

Ne pas aller dans les restos à touristes.

Un resto à touristes est forcément plus cher qu’un resto où les locaux vont. Alors imitez-les, et rendez-vous dans des petits restaurants au coin d’une rue. C’est souvent moins cher et de meilleure qualité.

Aussi, on peut vous faire croire que quelque chose est gratuit puis au final devoir le payer à l’addition car le serveur vous dira « non vous avez mal compris ». Oui c’est possible, et heureusement cela ne m’est jamais arrivé. Faites bien attention à ce genre de pièges.

Comment aller d’un point A à un point B (ou C…) ?

 Les jambes : économique et écologique.

Le meilleur moyen pour se déplacer est d’utiliser ses jambes. Mais je pense que je n’apprends rien à personne ici avec ce conseil. Imprimer une map de l’endroit où vous allez est pour moi le plus simple : vous prenez un point repère sur cette carte et vous calculez combien de temps faut-il à pied. C’est une méthode un peu « à l’ancienne » que j’applique en amont du voyage lors de la préparation, mais une fois sur place, avec Google Maps ou n’importe quelle application, on vous indique le temps de marche. Mais ça évite de mauvaises surprises !

Faire du stop.

Nous en avons fait au Portugal pour un trajet (ça nous éviter de payer le Uber) et c’était une bonne expérience. En plus de nous avoir fait économiser 10€ (c’est dérisoire, mais il n’y a pas de petites économies), nous avons rencontré un Britannique qui nous a parlé un peu de la ville, de ce qu’il faisait etc.

Certes, si j’avais été seule j’aurai pris le uber ou j’aurai marché. Mais nous étions 3 filles donc les risques sont moindres. Certaines personnes ne voyagent qu’en stop et cela fonctionne très bien. Oui nous ne savons pas sur qui on tombe, mais voyager heureusement (ou malheureusement ?) c’est aussi cela : l’inconnu.

Les transports en commun.

C’est un peu à double tranchant : cela peut plomber votre budget (comme en Angleterre où le métro est excessivement cher, il vaut mieux privilégier la marche), mais en contrepartie vous gagnez pas mal de temps…

Il faut se renseigner en amont sur les pass que l’on peut obtenir, sur comment fonctionnent les transports (par exemple à Malte, il est fortement déconseillé de prendre les bus car ils sont imprévisibles : parfois ils passent avec 15 minutes de retard ou ils ne passent pas du tout), et si ça en vaut le coup.

Sachez que marcher 40 minutes pour aller d’un point A à un point B c’est largement faisable. Surtout que vous découvrez le paysage et vous pouvez tomber sur des pépites. C’est long et ça fatigue mais c’est la manière dont je fonctionne. A Londres nous avons parfois pris le métro afin de gagner du temps car nous avions beaucoup de choses à voir.

Une fois sur place : comment s’amuser pour pas cher ?

C’est clairement la partie que je préfère dans la planification d’un voyage : organiser toutes les activités que l’on peut faire (mais c’est aussi la partie la plus looooongue).

Les villes regorgent d’activités gratuites (en général), c’est l’occasion de dépenser approximativement : 0€ sur ce pôle là. Les musées sont très souvent gratuits, les parcs

Le seul « inconvénient », c’est le temps que vous passez à éplucher les sites pour trouver des informations vérifiées.

Mes exemples : j’ai passé 4 jours à Londres avec ma cousine sans payer aucune activité (nous avons fait le SkyGarden, vu la relève de la Garde Royale ou fait le musée de Zoologie ou celui d’Histoire Naturelle par exemple). L’avantage d’une ville comme Londres, c’est qu’elle regorge de choses à voir dans les rues : le quartier Chinois ou celui de Camden, la Cathédrale Saint Paul (sans rentrer dedans car c’est payant), les spectacles de rue (on a pu avoir un « one-man show ») etc.

Londres

En Ecosse, la quasi-totalité des musées est gratuite (musée d’art moderne, galerie de portraits, le musée National etc.). Il y a aussi beaucoup de parcs, dont le « Royal Botanic » (qui en vaut vraiment le coup au printemps). Et les nombreux quartiers ou lieux à visiter : DeanVillage, Cimetière Greyfriars Kirkyard, Cathédrale Saint-Gilles, Arthur’s seat ou Calton Hill…

Aussi, vous avez régulièrement dans les villes des « free tour » (surtout au Royaume-Uni j’ai l’impression). En général il est vivement conseillé de donner quelque chose à la fin au guide car il ne vivrait que des revenus donnés par les visiteurs (je ne sais pas si cela est vrai).

Nous en avons débuté un en Ecosse sur les fantômes, mais il était tard, il faisait froid nous sommes partis au bout de 10/15minutes.

50906941_1712793682159861_1447947678662000640_n

Notre guide Steven au tout premier rang avec moi derrière!

Ensuite, j’ai souvent l’habitude de noter les bars et restaurants où aller boire un coup ou manger. C’est comme cela qu’en Ecosse, on s’est retrouvées à boire un verre dans des bars « hantés », ou un bar au look total Frankenstein par exemple ! Ou à Budapest nous avons pris plusieurs bières sur un rooftop au sein de bulles géantes !

Autre tips :

  • Partir dans des pays à « bas prix » comme les pays de l’Est. Ça vaut forcément le coup : Hongrie, Roumanie, Slovénie etc. Lorsque nous nous sommes rendus en Hongrie, 1€ = 321 forint (la monnaie locale). Nous étions forcément gagnants. Si l’on ne compte pas les 65€ dépensés dans un tatouage, j’ai dépensé environ 80€ sur place (retrait d’argent –avec les frais de change-, bouffe, souvenir etc.). Ce qui est : rien pour 5 jours sur place.
  • Avant de partir dans un pays, renseignez-vous auprès de votre banque concernant les paiements par carte bancaire. Avec le Crédit Agricole, je n’ai pas de frais bancaire, seulement les frais de conversions liés à la monnaie. A Londres j’ai fait l’erreur de retirer (et donc d’avoir des taux de change exorbitants), alors que je peux aller dans un pays avec 0 cash sur moi (sauf pour les boutiques n’acceptant pas la CB française).

Même si tout planifier soi-même est une vraie charge de travail, c’est tellement moins cher que de passer par une agence. Puis cela vous permet de connaître déjà la ville sans vous y être rendu, de savoir où vous mettez les pieds.

mamamam.png

Avec tous ces petits tips vous avez de quoi faire sacrément des économies. Pour les voyageurs les plus aguerris, je ne vous aurai rien appris. Ce sont seulement des conseils de base.

Mais n’oubliez pas une chose : vous êtes en « vacances » donc profitez-en. Faire attention ok, mais gardez aussi une part pour vous faire plaisir. Flâner dans les rues et si vous avez envie de manger ou d’acheter quelque chose qui n’était pas initialement prévu, ce n’est pas grave !

Publicités

Une réflexion sur “« Voyager c’est cher » : mes tips et astuces pour voyager quand on est fauchés ! – PARTIE 2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s