« Voyager c’est cher » : mes tips et astuces pour voyager quand on est fauchés ! – PARTIE 1

Depuis septembre 2018 je me suis rendue dans 4 villes différentes : Londres, Budapest, Eindhoven et Faro. Et pour 2019 j’ai déjà deux weekends de bookés. Ce n’est pas sans remarque de certains membres de ma famille « ah mais tu as gagné au loto ? ». Alors comment je fais pour dépenser le moins possible en voyage ?

Eh bien non, malheureusement le loto ce n’est pas pour aujourd’hui. Cependant la seule ressource financière que je reçois chaque mois est mon indemnité de service civique soit 580€. Mais avant toute chose, je souhaite clarifier une chose : j’habite chez mes grands-parents, je n’ai donc pas de loyer à payer et pas les courses. Mes « seules » dépenses sont mon plein d’essence, mes loisirs et les cadeaux que je peux faire à mes grands-parents. Mais n’empêche, je ne gagne pas des mille et des cents.

Voici mes quelques conseils et exemples pour partir en voyage de façon économique…

Cet article se découpera en 2 parties car il est bien trop long (plus de 8 pages au total), la seconde partie concernera l’alimentation, le transport, les activités sur place et d’autres tips sans catégorie.

Commençons par tout ce qui concerne l’avion…

  • Être flexible au niveau des dates.

Je pense que cela est le conseil le plus évident si vous souhaitez économiser un max sur vos billets (avion ou hôtel). Il FAUT partir en hors saison : fin septembre ou début octobre lorsqu’il fait encore bon et mars/avril où les quelques rayons de soleil pointent le bout de leur nez. Mais si vous êtes moins regardant sur la météo, partez même en novembre/janvier/février.  Evitez les vacances scolaires car les billets doublent ou triplent.

Mes exemples sur les billets d’avion : je suis partie à Londres fin septembre pour 37€ AR, Budapest en Novembre pour 74€ AR (bagage cabine compris), Eindhoven pour fin novembre à 15,98€ AR, Faro début décembre pour 37€ AR. Je pars à la mi-janvier à Edimbourg pour 11,98€ et enfin début février à Malte pour 9,98€ AR.

J’ai de la chance car, grâce à mon service civique et mes 24 heures/semaine, je peux moduler mon emploi du temps comme je le souhaite : 4 heures de travail sur 6 jours ou 8 heures de travail sur 3 jours (par exemple). Pour les personnes qui travaillent à temps plein et qui n’ont pas cette chance : posez vos jours de congés en fonction des prix des billets !

  • Le low cost tu prendras.

Ryanair ou EasyJet sont en général les compagnies les moins chères. J’ai volé une fois avec EasyJet pour me rendre à Paris (prendre l’avion revenait moins cher que le train). Mais je ne jure que par Ryanair.

20180927_163329(0)

Oui mon vol peut être annulé et je ne me ferai pas rembourser.

Oui je dois emporter le strict minimum sinon je payerai une fortune.

MAIS mes billets d’avion (hormis Budapest) coûtent moins chers qu’un pull chez Zara. Je n’ai jamais eu de soucis avec cette compagnie. Cependant elle a souvent du retard : parfois 15 minutes mais une fois jusqu’à 45 minutes de retard.

  • Voyagez léger, voire… très léger !

Le point « négatif » avec Ryanair c’est que vous ne pouvez prendre qu’un sac à dos avec vous. Le bagage cabine (soit la petite valise) est facturé. Cela peut coûter 6€ aller et de même au retour, parfois plus cher et si vous arrivez avec un bagage non enregistré la facture grimpe à 25€.

Je pars souvent sur 3/4/5 jours maximum, un sac à dos me suffit amplement. Je prends le strict nécessaire. Je suis peu regardante si je mets 2 ou 3 fois le même pull ou si je garde le même jean sur 4 jours. Je fais des concessions. Mais surtout je pense au fait du si je réalise des achats sur place : un vêtement, une paire de chaussures…

Mes exemples : pour Budapest, nous savions qu’il allait faire froid. Alors j’ai pris une valise cabine afin de pouvoir y mettre une paire de collants, des tshirts en plus, des pulls etc. En revanche pour Faro au Portugal, nous n’avions pris que des sacs à dos et heureusement que je n’ai pris que le strict minimum : sur place j’ai acheté 1 pantalon et 1 pull.

  • Rouler ses vêtements au lieu de les plier…

Afin de gagner de la place dans mon sac à dos je roule tous mes vêtements. Que ça soit le jean le t-shirt ou même les sous-vêtements, tout y passe. L’espace gagné est fou !

  • Ne pas être trop difficile sur la destination.

Ryanair propose pas mal de villes, notamment Eindhoven aux Pays-Bas. Lorsque j’ai pris mon billet pour cette destination j’étais à Budapest. Je ne connaissais rien de la ville et je ne savais même pas s’il y avait beaucoup de choses à y faire. La réponse : pas grand-chose. C’est une petite ville qui se fait en une journée (allez, une journée et demi grand maximum). J’y suis restée 2 jours et demi et malheureusement c’était beaucoup trop. Si j’avais su qu’Amsterdam se trouvait à 1h30 de voiture d’Eindhoven nous aurions prévu notre coup mais tant pis.

img_5288

Cette petite expérience signifie surtout que : ok on veut tous aller dans les capitales où ça bouge beaucoup etc., mais parfois se rendre dans tel endroit parce que ce n’est pas cher peut-être une bonne idée aussi. Alors cette fois-là n’était pas très fructueuse car peu de tourisme, mais en échange nous avons passé beaucoup de temps avec notre host couchsurfer : soirée homecinéma, soirée dans des bars…

Pour Malte, je n’avais aucunement prévu d’y aller, mais au vu des billets si peu chers, pourquoi se priver d’une escapade sur 3 jours ?

  • Choisir son aéroport.

Habitant à Avignon, il m’est beaucoup plus logique de partir de l’aéroport de Marseille Provence. C’est d’ailleurs là-bas d’où je pars à chaque fois.

Depuis quelques temps je cherchais des billets pour Edimbourg en partance de Marseille. Mais à chaque fois ils sont « trop » chers pour moi (plus de 60€ AR). En cherchant à partir de Toulouse, je suis tombée sur 11,98€ AR. En faisant quelques calculs : essence, péage, où garer la voiture, billets d’avion etc., cela revenait moins cher de partir de Toulouse pour des billets à ce prix plutôt que de partir de Marseille (sachant que je devais encore compter les frais annexes du genre parking ou autre).

Après avoir vu les tips concernant les billets d’avion, voyons pour le logement…

  • Les auberges de jeunesses.

Si vous vous en fichez de dormir à côté de personnes que vous ne connaissez pas, c’est LE bon plan. Si vous pouvez choisissez une auberge où le petit déjeuner est compris. On n’est pas des crevards mais disons que si on peut bien manger le matin afin de sauter le repas du midi ou manger moins c’est toujours ça de pris. A Londres je prenais des pommes et muffins en plus que je glissais dans mon sac afin de faire mon goûter à 16 heures.

En plus de dormir pour pas/peu cher, vous rencontrez des personnes de tout horizon. A Budapest nous avons rencontré des Australiennes, puis des Canadiens et enfin un Allemand. Chacun se donne ses bonnes adresses, l’ambiance y est super conviviale !

hostelworld.com est ma référence pour trouver une auberge de jeunesse.

  • Dormir avec Ryanair : Ryanair Rooms.

A rajouter dans les services de Ryanair : la location de chambre d’hôtel. C’est un bon plan car vous avez 10% de la valeur de votre chambre transformée en crédit de vol. C’est-à-dire que si vous louez une chambre dans un hôtel pour 300€ les 5 nuits vous aurez une remise de 30€ sur votre prochain vol. Je n’ai jamais testé personnellement, mais au vu du seul retour que j’ai pu en avoir c’est qu’il faut faire gaffe : leur pubs peuvent être un peu mensongères…

  • Couchsurfing : ne rien payer mais passer du temps avec votre host.

Couchsurfing commence petit à petit à se démocratiser, mais késako ? « Imaginez un immense réseau social de plus d’un million de personnes prêtes à s’offrir l’hospitalité les unes les autres pour une nuit ou plus. » : c’est la définition du Routard et je ne saurais dire mieux.

Pour certains c’est très abstrait : « qu’est-ce qu’a la personne en échange », « est-ce que tu es en sécurité ? » sont des questions qui me reviennent très souvent. C’est juste de l’hospitalité, un retour aux sources du voyage : échanger et découvrir de nouvelles cultures. Vous dormez chez quelqu’un et il n’y a pas de retour pécuniaire (oui et non pas « pécunier ») derrière. Vous « devez » juste passer du temps avec cette personne, sortir, manger ensemble… tout dépend des « règles » que vous fixez ensemble.

Mes exemples : pour Eindhoven c’est ce que nous avons fait et c’était génial. Nous avons dormi 3 nuits chez Emre un architecte et photographe. Il nous a parlé de l’histoire de la ville, on lui a rafraichis la mémoire quant aux leçons de Français, lui nous a appris quelques phrases en néerlandais, nous avons fait une soirée film etc. Mine de rien cela fait de sacrées économies sur un week-end : pour les Pays-Bas ça nous aurait coûté environ 60€ en auberge de jeunesse.

img_5302

Emre, notre couchsurfer lors de notre dernier matin aux Pays-Bas…

Une Taïwanaise qui a réalisé son semestre d’école de commerce à Rennes a profité de son mois de janvier pour visiter la France. Elle est arrivée à Avignon et m’a envoyé un message sur couchsurfing pour savoir si je pouvais lui faire visiter la ville. Le 5 janvier dernier j’ai donc fait visiter à Ruby Avignon ! J’ai passé une après-midi géniale. Au-delà de la rencontre humaine, ça me permet de pratiquer mon anglais plus régulièrement.

  • La location d’une chambre ou d’un appartement entier : Aibnb.

Quelque chose encore plus démocratisé que Couchsurfing : Airbnb. Je ne pense pas avoir besoin de vous expliquer le concept. J’ai utilisé Airbnb à 3 reprises : une fois à Lyon pour une chambre, une deuxième à Cassis où nous avons loué un appartement et enfin au Portugal pour la location d’un appartement aussi.

La plupart du temps c’est plus cher qu’en auberge, mais il y a le confort qui va avec : vous êtes seul(-e-s) dans un appartement, vous rentrez quand vous voulez, mangez à l’heure de votre choix etc.

Je vous partage mon lien de parrainage qui vous permet d’obtenir -25€ sur votre première location : https://www.airbnb.fr/c/mariannes3169?currency=EUR

ffegfffegfbis

C’est déjà la fin de cette première partie sur comment voyager moins cher. La plupart des conseils, voire la totalité, sont connus de tous, mais rien ne vaut un petit rappel ! On se retrouve la semaine prochaine pour la deuxième partie !

Publicités

9 réflexions sur “« Voyager c’est cher » : mes tips et astuces pour voyager quand on est fauchés ! – PARTIE 1

  1. anoushapati dit :

    Je voyage également beaucoup avec un petit budget, il y a toujours des solutions adaptées à nos envies et nos capacités financières 🙂 J’utilise le même genre d’astuces dont tu parles là ^^

    • adviceofbeauty dit :

      Totalement!! petit ou grand budget on peut toujours partir en voyage!! et souvent voyage fait écho à « partir à l’étranger », mais ce n’est pas le cas!! on peut partir en weekend à 150km de chez soi c’est pareil!
      La semaine prochaine il y aura le seconde partie, tu me diras si tu utilises les mêmes astuces et si tu en as d’autres! 😀

      • anoushapati dit :

        Oui complètement d’accord avec toi ! Hâte de lire la seconde partie 🙂
        Nous on part souvent avec airbnb et on s’assure d’avoir accès à la cuisine, ce qui nous permet d’économiser sur des repas le soir, et le midi de préparer des sandwichs plutôt que d’en acheter. J’avoue que je suis moins fan des auberges de jeunesse pour une question de confort ^^ mais ça reste une bonne option pour les petits budgets. Quant au couchsurfing on l’a essayé plusieurs fois et c’était très sympa, mais la moitié du temps on n’a pas de réponse ou des réponses négatives 😦 du coup on a un peu abandonné là !

  2. voyageursdudimancheblog dit :

    Quand nous avions un petit budget, nous avions les mêmes astuces ! Certaines restent, même avec la hausse du porte-monnaie, et nos bagages légers impressionnent toujours alors que nous voyageons à trois avec un enfant en bas âge !

    • adviceofbeauty dit :

      Je pense que même plus tard lorsque j’aurai un budget plus conséquent, je garderai moi aussi pas mal d’astuces. ça permet de se faire plaisir une fois sur place!
      Je serai curieuse de savoir comment voyager léger avec un enfant en bas âge!!

      ps: la partie est II est en ligne 🙂

      • voyageursdudimancheblog dit :

        Avec l temps on se rend compte que beaucoup de choses sont plus commerciales que réellement nécessaire à notre quotidien ! Et après des astuces au final qu’on pense pour adulte mais pour enfant (acheter les couches ou autres produits sur place, peu de vêtements et laver sur place si besoin ect …) Je vais voir la partie II alors ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s